mardi 16 août 2016

[TOULOUSE] Enigma Escape: Braqueurs amateurs




Si c'est toujours en famille que nous sommes allés tester la quatrième et plus récente salle d'Enigma Escape, cette fois, Attila avait cédé sa place de 5ème membre de l'équipe à son cadet Darklulu (qui est, je le rappelle, l'évolution pokémon de Cahouète, 10 ans). Nous avons eu le plaisir d'être, comme l'an dernier, accueillis par Romain, co-créateur d'Enigma Escape avec son frère, dont les excellents conseils nous avaient permis de choisir trois salles géniales lors de notre voyage à Budapest. 

"Braqueurs amateurs", c'est l'histoire d'une bande de joueurs de poker qui ont perdu gros et qui n'ont plus qu'une journée pour rembourser de très grosses dettes de jeu à un type pas commode du tout. Après avoir épuisé toutes les solutions légales, ils décident de braquer une agence bancaire située à une heure de toute intervention policière. Dès leur arrivée, une alarme silencieuse se déclenche, et ils ont soixante minutes pour se tirer avec l'oseille - la mission étant double: ramasser un max de pognon et d'objets de valeur, puis trouver une sortie alternative qui leur permettra d'échapper aux flics...

C'est toujours assez frustrant de ne pas pouvoir discuter d'une salle en détail afin de ne pas spoiler les futurs joueurs, mais là, ça l'est encore plus que d'habitude! Voyons voir ce que je peux vous dire sans trop en dévoiler... Que ça commence très doucement, mais que la pression monte de façon exponentielle au fil de l'heure et des découvertes, pour terminer sur une note carrément frénétique. Que la salle a coûté assez cher, et que ça se voit dans la qualité des décors et les équipements. Qu'il y a peu de fouille mais beaucoup d'occasions de cogiter. Que l'organisation de l'équipe est plus que jamais un facteur de réussite ou d'échec. Qu'au niveau du scénario et des astuces de jeu, on voit bien qu'on n'a pas affaire à des créateurs débutants, mais à des gens qui essaient toujours de faire plus complexe et plus fun que leur salle précédente. (Il y a d'ailleurs un élément de jeu qu'aucune équipe n'est encore parvenue à résoudre: si vous aimez les défis...)

Franchement, on s'est éclatés, et Braqueurs amateurs, dont le thème ne me branchait pas outre mesure a priori, entre illico dans mon tiercé de tête des escape games testés en France (les deux autres places revenant au sous-marin de Hint Hunt et à la Alice au pays des Merveilles de Leavin Room, sur Paris). Nous sommes ressortis à moitié aphones d'avoir hurlé pendant toute la seconde demi-heure, et tous ravis y compris Darklulu qui jouait pour la première fois et qui a apporté quelques contributions essentielles à la progression de l'équipe. Si un jour ma soeur en a marre de la finance, David de la comptabilité, Chouchou de l'informatique et moi de la traduction littéraire, on sait qu'on a de très bonnes bases pour se lancer dans une carrière criminelle! Dans le cas contraire, on pourra toujours se faire un shoot d'adrénaline en retournant jouer chez Enigma Escape: une 5ème salle sur un thème Maya devrait ouvrir d'ici la fin de l'année. 

Enigma Escape, salle Braqueurs amateurs
43 avenue de la Gloire
31000 Toulouse

1 commentaire:

anneso a dit…

Putain, MAIS ÇA FAIT TROP ENVIE CE TRUC!!!