mardi 14 janvier 2014

"Les vies parallèles de Greta Wells"


New York, automne 1985. Greta Wells ne va vraiment pas fort. Son frère jumeau Felix vient de mourir du Sida, et son compagnon de dix ans, Nathan, l'a quittée dans la foulée. Pour la sortir de sa dépression, son docteur propose de tenter un traitement par électrochocs.
Le lendemain, Greta se réveille dans une autre époque. En novembre 1918, elle est mariée à Nathan parti combattre en Europe et fréquente un homme plus jeune qu'elle appelé Leo, tandis que Felix toujours bien vivant tient son homosexualité secrète et s'apprête à épouser une fille de sénateur.
Lors de la séance suivante, Greta est projetée en 1941, juste avant que n'éclate le Deuxième Guerre Mondiale. A cette époque, elle a un enfant avec Nathan et mène l'existence confortable d'une épouse de médecin, mais ne se remet pas de l'accident de voiture qui a coûté la vie à sa bien-aimée tante Ruth.
La fois d'après, elle revient en 1985. 
Au gré des séances d'électrochocs, Greta va ainsi voyager entre trois époques chacune frappées par un mal redoutable, trois vies dans lesquelles elle a systématiquement perdu une des personnes qui comptent le plus pour elle. Dans celles qui ne sont pas les siennes, elle se met en tête d'arranger les choses: réparer sa relation avec Nathan qui lui a été infidèle le premier, et permettre à Felix d'assumer sa nature profonde. 
Mais pendant ce temps, les deux autres Greta soumises à la même ronde commencent elles aussi à se mêler de la vie de leurs doubles... 

Dans quelle mesure sommes-nous le produit des circonstances? Dans quelle mesure pouvons-nous au contraire choisir notre destin? Et existe-t-il réellement un bon choix? Telles sont les questions que pose "Les vies parallèles de Greta Wells". Grande amatrice d'histoires de voyage dans le temps, j'ai adoré l'angle intime, presque philosophique, par lequel Andrew Sean Greer a choisi d'aborder le sujet. Je trouve par contre que celui-ci aurait mérité d'être davantage approfondi. A partir de son excellente idée de base, il y avait matière à produire un roman deux fois plus long et plus dense, au lieu de rester en surface de trop nombreux aspects. Les relations avec les personnages secondaires auraient mérité d'être plus développées, tout comme les descriptions de lieux et d'atmosphères propres à chaque période historique. En outre, il me semble incompréhensible que jamais les trois Greta ne tentent de communiquer entre elles pour se concerter sur leurs désirs et la marche à suivre dans chaque époque. Malgré ces petites réserves, j'ai adoré ce roman original à la fin poignante, dramatique dans le meilleur sens du terme.

4 commentaires:

Unknown a dit…

Je me pose une question: à quel moment lis-tu? As-tu un moment spécifique de la journée réservé à la lecture? Est-ce que le temps que tu consacres à la lecture est non négociable, dans le sens où il est une priorité, quelles que soient tes obligations professionnelles, sociales, etc.?
Oui... je me posais ces questions en lisant cette - encore très intéressante - fiche de lecture.
Merci!

ARMALITE a dit…

Ouh là, non, ce n'est pas une priorité. C'est mon loisir n°1 une fois que j'en ai fini avec mes obligations - et encore, je passe sûrement plus de temps à glander sur internet qu'à bouquiner...

Anonyme a dit…

" je passe sûrement plus de temps à glander sur internet qu'à bouquiner...": moi aussi,si internet n'existait pas (MISERE!!!),je lirai 3 fois plus!

Sinon,rien à voir avec celui dont tu parles là,mais,j'ai presque fini le livre de Joyce Maynard sur sa "romance" (hin hin) avec l'autre sal...Salinger et je partage ton opinion: PATHETIQUE! horreur! Non mais franchement!
(bon elle n'avait que 19 ans) Néanmoins,j'ai aimé ce livre car il est bien écrit,intéressant quand il évoque une certaine jeunesse américaine des années 70 (même si elle parle des jeunes alors qu'elle ne les fréquente quasi pas)et que Joyce Maynard n'hésite pas à se montrer sous un mauvais jour: petit génie tête à claques,sans dignité,pleurnicheuse etc
Quand à Salinger...ça va qu'il a écrit "L'attrape-coeur" parce que,hein...!!!

Anneso

ARMALITE a dit…

Je n'ai même pas aimé l'Attrape-Coeur ^^