mercredi 15 janvier 2014

"Comment être heureux et le rester: augmentez votre bonheur de 40%"


Pourquoi "de 40%"? Parce que des études très sérieuses ont démontré que notre capacité au bonheur se décomposait ainsi: 
- Circonstances extérieures (nos conditions de vie matérielles, professionnelles, affectives...): 10%
- Capital de départ (nos prédispositions individuelles):50%
- Investissement personnel (la part sur laquelle nous pouvons influer): 40%

D'entrée de jeu, le ton est donné. C'est une approche scientifique que propose Sonja Lyubomirsky, fruit de ses recherches à l'université de Californie dont elle dirige le laboratoire de psychologie positive. A partir des multiples travaux réalisés dans ce domaine, elle a mis au point une méthode très "carrée", parfaite pour ceux qui tendent à se méfier du blabla New Age.

Elle commence par démonter un certain nombre de mythes au sujet du bonheur, expliquant les erreurs que commettent la plupart des gens et le passionnant phénomène d'adaptation hédonique. En gros: on s'habitue à tout, y compris à être heureux; voilà pourquoi il importe de rester conscient de sa chance, mais aussi de rechercher souvent de nouveaux stimuli.

Puis vient le moment des travaux pratiques. Le lecteur est invité à remplir un questionnaire qui, en un quart d'heure ou vingt minutes, lui permet d'identifier ses dispositions pour telle ou telle chose susceptible d'améliorer son niveau de bonheur. En fonction des résultats, il est invité à piocher dans une liste les activités qui seront les plus profitables pour lui. Douze d'entre elles sont détaillées à grands renforts d'exemples concrets, d'explications limpides et d'arguments qui donnent très envie de s'y mettre:

- exprimer sa gratitude
- cultiver l'optimisme
- éviter de trop réfléchir et de se comparer à autrui
- faire preuve de génériosité
- approfondir les liens sociaux
- s'entraîner à tenir le coup
- apprendre à pardonner
- capter le "flux" au quotidien
- goûter les plaisirs de la vie
- poursuivre des objectifs
- avoir une pratique spirituelle
- prendre soin de son corps

La dernière partie du livre explique comment prolonger les effets positifs de ces activités pour les transformer en bonheur durable.

Je m'intéresse au sujet du bonheur depuis des années. J'ai lu des tas d'ouvrages là-dessus; "Comment être heureux et le rester" est de très loin le plus clair et le plus complet qui me soit passé entre les mains. Extrêmement dense, bien écrit et argumenté, mais néanmoins accessible, il propose des stratégies faciles à mettre en oeuvre par n'importe qui. Pour moins de 7€, un investissement des plus rentables!

10 commentaires:

Miss Sunalee a dit…

Ce livre a l'air très intéressant mais une chose me chiffonne dans la liste: "avoir une pratique spirituelle". Peux-tu un peu expliquer ? S'agit-il de religion comme je l'ai pensé au premier abord ?

ARMALITE a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
ARMALITE a dit…

Non, pas nécessairement. La méditation est une pratique spirituelle, par exemple. De toute façon, tu n'es pas censée pratiquer les 12 activités: seulement celles qui te correspondent le mieux d'après tes réponses au questionnaire. Le bouquin n'est pas du tout axé bondieuseries (sinon ça m'aurait rebutée, tu penses bien!).

Anonyme a dit…

Ce thème m'intéresse! Je note quelques activités (pas toutes effectivement)
Il faut juste "faire gaffe" d'avoir,par exemple, de l'empathie ou de la générosité,pas uniquement dans l'esprit que ça rentre dans la case "je cherche le bonheur" ou équivalent ("je suis bien dans mes baskets" etc) car,du coup,ce serait uniquement axé sur soi,je ne sais pas si je m'exprime bien mais ,l'idée c'est qu'avoir un tableau avec "je vais être plus à l'écoute des autres" par exemple,PARCE QUE ça correspond à mon plan "je veux être plus heureux",à mon avis,ce serait superficiel et voué à l'échec à long terme.

AS

ARMALITE a dit…

Hé bien, je ne partage pas ton avis... Même si la motivation de base est égoïste, faire attention aux autres, renforcer tes liens sociaux finit par te transformer. Un peu comme, si tu te forces à sourire à la base même si le coeur n'y est pas, tu vas finir par te sentir réellement mieux, et ton sourire deviendra peu à peu sincère.

Sparkes a dit…

Je suis d'accord avec toi (Armalite), car il est de toute façon toujours possible de remonter la chaine des motivations pour arriver jusqu'à soi (finalement l'altruisme c'est prendre ("égoïstement") plaisir à faire plaisir !). J'en conclus personnellement qu'il ne faut pas s'interroger sur les intentions et en rester sur les actes.
A propos, les patates douces étaient bonnes ? ;-)

ARMALITE a dit…

Je ne dirais pas que seuls comptent les actes. Par exemple, si quelqu'un commet une grosse bourde avec les meilleures intentions du monde, je trouve qu'il mérite l'indulgence.
Je voulais juste dire qu'il existe souvent deux moyens de s'y prendre pour faire les choses: on peut attendre l'envie pour passer à l'action, ou bien passer à l'action tout de suite et, du plaisir qu'on en retire, laisser naître l'envie.

Helolie a dit…

Je l'ai terminé la semaine prochaine et je confirme qu'il est très complet, honnête sur les thérapies cognitivo-comportementales et plutôt agréable à lire.

J'ai une petite réserve sur le dernier chapitre qui correspond à "comment le rester", qui m'a paru moins convaincant. Certes la motivation est essentielle... mais disons que c'est autant le problème que la solution, non ?

Helolie a dit…

"semaine dernière", évidemment !

Leyciaan a dit…

Merci pour tous tes partages sur ce thème.

Jusqu'à présent j'y étais assez hermétique, j'y voyais plus une sorte de vulgarisation pour ménagère de moins de 50 ans sans aucune recherche scientifique (c'est comme ça que je visualise la revue Psychologie"). C'est absurde.

Voir comme tu évolues et avances donne envie. Je pense que je vais acheter ce livre.

Je n'ai jamais été aussi heureuse de ma vie pour des tas de raisons mais je traîne un gros sac de sinistroses dont j'aimerai me débarrasser.

"s'entraîner à tenir le coup et apprendre à pardonner" sont des choses dont j'ai besoin en ce moment.

Bref, merci!