vendredi 31 août 2012

Une corbeille à ouvrage en Zpagetti


Depuis plusieurs mois déjà, je mourais d'envie d'essayer le Zpagetti, un fil spécial conçu avec des restes de coton issus de l'industrie textile. Très épais, il doit être travaillé avec de grosses aiguilles ou un crochet de diamètre 10 ou 12. Il est surtout approprié pour créer des accessoires (sacs à main, notamment) ou des objets de déco (poufs, coussins, paniers...). Le problème, c'est qu'il est fabriqué en Australie et encore peu commercialisé en Europe. Je n'arrivais pas à en trouver à Bruxelles; par chance, à Toulouse, au moins deux magasins en proposent: le Cultura de Balma et Fifi Jolipois, dans la rue Cujas. Lundi, j'ai donc fait l'acquisition de 2 pelotes de 750g, une fuchsia et une rose clair (12,50€ pièce) et d'un crochet n°10 en bambou. Comme je travaille très serré, j'aurais plutôt dû prendre du 12, mais le seul modèle proposé était en plastique et extrêmement court, ce qui m'a fait un peu peur. Mon objectif: fabriquer une corbeille à ouvrage pour ranger mon couvre-lit en cours de confection et toutes mes pelotes en attente. 

La première chose qu'on remarque en travaillant le Zpagetti, c'est qu'il est impossible de tenir le crochet comme avec un fil classique: il faut en caler l'extrémité au creux de la paume et le manier presque comme un harpon. Répété pendant une heure ou plus, le geste produit sur les mains des frottements à la limite de l'ampoule, et donne des crampes dans tout le bras droit. Les sensations sont très différentes, mais pas désagréables malgré la fatigue induite. Et puis grâce à la grosseur du fil, l'ouvrage monte très, très vite. Il ne m'aura fallu, en tout, que l'équivalent d'une après-midi pour terminer ma corbeille à ouvrage. 




Avis aux maniaques dans mon genre: le Zpagetti ne permet pas d'obtenir un résultat parfaitement régulier. Son épaisseur varie énormément en cours de pelote, passant parfois du simple au triple. A certains endroit, le fil est "mité", voire presque coupé; à d'autres, il présente une couture de fil blanc bien visible, ou des noeuds impossibles à camoufler comme j'ai tenté de le montrer sur les deux photos ci-dessous: 





Si l'on ajoute à cela que j'ai travaillé sans patron, complètement au pif et en faisant sans doute des erreurs au moment du changement de rang (j'ai parfois dû augmenter ou diminuer d'une maille à ce moment-là), j'ai obtenu une corbeille pas franchement cylindrique, qui m'a fait penser aux premiers efforts en atelier poterie d'un enfant de CP avec ses renflements ici ou là - mais qui devraient s'atténuer une fois qu'elle sera bien bourrée de pelotes. Un ouvrage qu'on pourrait qualifier de raté, mais que je me suis bien amusée à confectionner. 




21 commentaires:

Kleo a dit…

En bonne béotienne, je reste baba devant toute création manuelle ! J'aime beaucoup le rendu du fil, ta description me donnait l'impression qu'il était rêche alors qu'il semble bien lisse. Et les couleurs choisies sont superbes, surtout le fuchsia.

Zéphine a dit…

Je ne sais pas ce qu'il en est des magasins de la chaîne à Bruxelles, mais je trouve ce fil chez Véritas (déjà vu à Namur, Louvain-La-Neuve et Liège, donc ça doit être partout je pense).
Sinon, pour une "tricoteuse/non-crochèteuse", je la trouve très jolie et très réussi, moi, cette panière à ouvrage!

FraiseDesBois a dit…

Finalement, au vu du rendu, je vais peut être m'en faire une, mais au tricot (avec mes pieux de 15 ça devrais le faire)
Mais eu vu des problématiques de noeud et fil irrégulier je resterais sur des accessoires pour la maison

Anonyme a dit…

Je trouve ça bien,moi (je sais pas tricoter,faut dire),j'aime bien ce gros fil,je sais pas si tu avais vu le reportage sur Arte "le jour d'avant" sur les coulisses de la préparation du défilé d' Isabelle Marant(oui ce bout de phrase est super long),on voyait une petite main japonaise qui tricotait un ENORME fil gros comme un câble avec des ENORMES aiguilles grosses comme des manches à balais,c'était marrant (ahah!).
Sino,le côté cabossé,on pourrait croire que c'est fait exprès.

ANNESO

Céline a dit…

Je le trouve très réussi pour un premier essai! C'est super que tu aies réussi à le finir en une demi-journée, j'aime bien les ouvrages qui se confectionnent vite. Et j'ai hâte de voir le couvre-lit fini :)
Pour le crochet, tu connais la marque Clover (génial)?

mmarie a dit…

Oh j'adore ! j'ai super envie d'essayer. Comme mentionné par Zéphine ci-dessus, j'ai déjà vu des fils de ce type chez Veritas, il me semble (à Bruxelles, donc).

Anonyme a dit…

Oh, allez, pour un premier essai avec du Zpagetti, ce n'est pas si raté ! :)
(Tiens, je ne suis pas la seule à avoir des aiguilles-pieux ? ^^)

Mélusine

ARMALITE a dit…

Pour Veritas, c'est bon à savoir, j'en ai un pas loin de chez moi, je jetterai un coup d'oeil! Pour Clover, non, je ne connais pas, mais je m'en vais googler ça tout de suite ;-)

Céline a dit…

J'ai appris à crocheter avec un Clover et je ne me vois pas utiliser autre chose (ou alors les Addi Swing). J'ai mal à la main droite (clavier, traduction, toussa) et il me permet de crocheter assez longtemps sans me fatiguer. Et je ne te parle pas du kit rose vendu chez Lil Weasel...

Anonyme a dit…

Au risque de me prendre une veste ou qu'il me soit suggéré de m'inscrire à des cours de promotion sociale, comme ils appellent ça en Belgique, je proposerais bien une rencontre d'initiation papotage autour d'une activité comme celle-ci ! Ça pourrait faire une bonne après-midi en perspective, non ?

Anonyme a dit…

Clover est une bonne référence pour le crochet ? Malgré l'aspect du kit par trois qui évoque des brosses à dents ? (Ahem, pardon...) C'est bon à savoir pour le jour où je franchirai le pas pour m'y mettre :)

Mélusine

ARMALITE a dit…

L'après-midi initiation n'est pas une mauvaise idée, mais j'ai déjà organisé une rencontre de lectrices en mai, j'organise une troc party en septembre, et j'ai très peu d'après-midi de week-end libres, donc le temps me manque pour ça...

L@ure a dit…

Moi qui sait à peine faire du point mousse, j'suis scotchée derrière mon écran ! J'adore, c'est super joli ! ^_^

Myriam,qui n'est plus une elfe fée a dit…

J'aime beaucoup cette corbeille qui me donne envie d'en avoir une pareille ! Mes pelotes gisent derrière moi sur des cartons et l'ouvrage en cours est en général dans un sac monop' ou un sac en plastique :/

Isa a dit…

Pour un ouvrage raté, je le trouve drôlement réussi ! J'aime beaucoup les couleurs et l'aspect grosse maille, la texture doit être très sympa. Y a pas à dire, il faut que je mette au crochet. (Bientôt, bientôt, enfin, je l'espère.)

mmarie a dit…

@Anonyme (en Belgique) : moi ça me tente beaucoup, le coup de l'aprèm d'initiation au crochet ; toute seule avec mes bouquins, je n'y arrive pas.
Suis à Bruxelles, avec un agenda chargé mais de la bonne volonté.

(À plus petite échelle on peut envisager la chose - si tu te vois comme initiatrice - dans l'idée d'un échange de services..)

ARMALITE a dit…

Bon OK, je vais demander sur la page FB du blog s'il y aurait d'autres intéressées. Je peux peut-être trouver un créneau en octobre... Ca demande un peu d'organisation, il faudrait un endroit où se réunir, et que chacune achète un peu de matériel avant (disons un crochet moyen et une pelote de laine).

mmarie a dit…

Hello,
Petit coup d'oeil au Veritas rue des Tongres tout à l'heure : Zpagetti disponible (10 € la pelote de 120 mètres, pas noté le poids par contre, serait-ce l'équivalent de tes 750 g ? Et peux-tu me dire la taille approximative de ta corbeille finie réalisée avec 2 pelotes ?)

On dirait bien que ça m'obsède un peu, cette affaire ;-) Je fantasme des corbeilles à jouets - et à ouvrage aussi, car c'est bientôt la saison des écharpes.

ARMALITE a dit…

Mmarie, la corbeille est repartie à Bruxelles avec Chouchou et je n'ai pas du tout le compas dans l'oeil, donc je ne peux pas te dire tout de suite.

mmarie a dit…

Aucun problème, merci en tout cas !

Anonyme a dit…

Un café couture à Ixelles:

http://www.lesmidinettes.be/