jeudi 5 juillet 2012

"Mad World #1: Inner voices"


En piochant mes lectures au hasard dans les rayons des librairies, j'ai souvent de grosses déceptions, mais parfois aussi d'excellentes surprises. "Inner Voices" fait indiscutablement partie de la seconde catégorie. 

"Mad World" est, selon l'éditeur, une série de courts récits en un volume au travers desquels il souhaite faire découvrir les travers de la société japonaise et ses conséquences sur les personnes les plus vulnérables: les adolescents. Ce premier tome traduit en français a pour héroïne Ryô Aihara, une jeune fille que sa timidité extrême isole du monde. Contrairement à tous ses camarades de lycée, Ryô ne possède pas de téléphone portable: qui appellerait-elle? Mais elle en rêve au point de le voir dans sa tête... et un jour, elle l'entend sonner. A l'autre bout du fil: Shinya Nozaki, un garçon affligé du même problème qu'elle. Ryô et Shinya vont devenir amis sans jamais s'être vus ni entendus "pour de vrai", se soutenir et s'aider mutuellement. Jusqu'au jour où...

Bien que je brûle de commenter le dernier tiers de cette histoire, je ne voudrais pas en déflorer pour vous la très habile intrigue, qui mène implacablement vers une conclusion poignante. Je n'attendais réellement pas tant de sensibilité ni de maestria de la part du scénariste Otsuichi (d'autant qu'il a rédigé la première version de cette histoire alors qu'il était encore étudiant). Les dessins d'Hiro Kiyohara font la part belle aux deux héros, occultant presque les décors et les personnages secondaires pour se concentrer sur leurs expressions frémissantes. Une belle découverte que je recommande à tous les amateurs de manga. 

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Revenant d'une université d'été de la BD à Angoulême, consacrée cette année au manga, j'avais envie de découvrir de nouvelles choses dans ce domaine foisonnant. Ce billet est donc tombé à point nommé ; j'ai lu ce premier volume hier, et je ne peux que te remercier de cette belle découverte. Le dessin assez épuré se met au service de l'histoire, bouleversante en effet. Il m'a fallu un peu de temps avant de "sortir" du manga et de cette belle histoire... Merci!

ARMALITE a dit…

Ah, je suis ravie de l'avoir fait découvrir à quelqu'un car je l'ai vraiment beaucoup aimé! :-)