mardi 10 juillet 2012

L'été où je reprends mon corps en mains (et y'a du boulot)




Je stagne au poids le plus élevé de ma vie d'adulte depuis environ 2 ans. Oh, je vous rassure, ça n'a aucun impact sur mon estime de moi. Que mon poids commence par un 5 ou par un 6, même quand il frôle dangereusement le 7, je reste la même personne, avec les mêmes qualités et les mêmes défauts. Je suis toujours marrante, créative et fiable, toujours égocentrique, intransigeante et parano. Ma valeur intrinsèque ne dépend pas plus du volume que j'occupe dans l'espace que du chiffre inscrit au bas de ma déclaration de revenus.

Par contre, cette prise de poids m'a donné un coup de vieux assez terrible au niveau du visage, et je ne supporte plus de me voir en photo. Et surtout, bien que mes analyses sanguines restent bonnes pour l'instant, je m'inquiète des répercussions de toutes sortes que ça peut avoir sur ma santé à long terme. Je n'ai pas trop peur des maladies cardio-vasculaires, plutôt des cancers pour lesquels l'excès de poids, particulièrement dans la ceinture abdominale chez les femmes, est un facteur aggravant. Et puis ma circulation sanguine n'est pas terrible dans le meilleur des cas; autant ne pas mettre de pression superflue sur mes pauvres petites jambes. Enfin, même si c'est futile, j'aimerais bien pouvoir porter certains vêtements que ma morphologie actuelle ne me permet pas. Pendant mon dernier stage de visualisation, un message est revenu plusieurs fois: celui de mon corps qui me demandait de prendre davantage soin de lui, avec des images assez frappantes. Donc, j'ai décidé de m'y mettre pour de bon. 

Raisons de mon surpoids: Je n'ai aucune excuse du genre maladie de la thyroïde, juste un bon coup de fourchette et une tendance naturelle à la paresse. Je ne mange pas spécialement mal (très peu d'alcool et de sucreries, par exemple), mais je mange définitivement trop par rapport à mon activité physique quasi nulle. Il m'arrive de ne pas sortir de chez moi pendant 5 jours d'affilée, et de ne pas prendre plus d'exercice que le trajet (environ 12 mètres) entre mon lit et mon bureau. Cémal.

Objectif: Je pèse actuellement 68 kilos pour 1m54; je veux repasser sous la barre des 60 d'ici la fin de l'année, ce qui me paraît tout à fait faisable sans trop de privations, et idéalement me stabiliser autour de 58. Je sais que selon les calculs d'IMC, je devrais faire 52 kilos. Mais le poids le plus bas que j'ai atteint pendant ma vie d'adulte, c'était 55; pour ça, je devais faire près de 20h de sport par semaine (danse classique, danse moderne, aïkido et muscu) et remplacer mon repas du soir par un shake Milical. Je ne serai jamais mince, je l'ai admis depuis belle lurette. Mon poids de forme, c'est 58. Ou ça l'était à 30 ans. On va voir ce qu'il en est désormais. 

Plan de bataille (1): Bouger plus
- 20 minutes d'exercice quotidien les jours de semaine. Je cherche depuis des mois à me procurer les DVD "The Bar Method" de Burr Leonard dont Elise Blaha a vanté les mérites sur son blog, mais Amazon.com ne les livre qu'en Amérique du Nord. A défaut, Claudia du Serendip Spa est très contente des vidéos de Jillian Michaels disponibles gratuitement sur Youtube. Et sinon, il reste toujours la Wii Fit pour courir devant la télé en regardant des films ou des séries télé (à condition de supporter de me faire engueuler parce que je ne suis pas venue depuis 587 jours!). Je rêve aussi de danse orientale, mais ma vie de nomade ne me permet pas de m'inscrire à un cours hebdomadaire. 
- Yoga ou longue balade à pied le week-end.

Plan de bataille (2): Manger mieux et moins
- Diminuer sensiblement les féculents, qui doivent composer les 2/3 des calories que j'absorbe actuellement. Remplacer tous les produits blancs (pain, pâtes...) par leur équivalent complet, et n'en consommer qu'à un seul des deux principaux repas de la journée. 
- Augmenter ma consommation de légumes. Dans ce but, je viens de m'inscrire à une coopérative agricole bio qui propose des paniers tout faits, mais aussi différents primeurs "à la carte"ainsi que des fromages de ferme, du pain, de la farine ou des oeufs. Je vous ferai un retour sur cette expérience particulière après quelques semaines de test. 
- Dépendre moins des plats Picard tout prêts. Oui, ils sont super pratiques et souvent d'un très bon rapport qualité-prix, mais d'un point de vue diététique, rien ne vaut la cuisine maison. Cuisiner pour 4 au lieu de 2 le soir, et mettre les restes au frigo pour le lendemain midi. 
- Arrêter de tourner toujours sur les 20 mêmes recettes. En piocher au moins trois nouvelles par semaine  dans mes livres de cuisine ou sur internet; ce ne sont pas les sources d'inspiration qui manquent. 
- Faire une partie de mes courses au grand magasin bio de la place Jourdan. Ne pas hésiter à acheter des aliments nouveaux, et apprendre à les préparer. 
- Ne plus me servir autant que Chouchou le soir. Il fait 20 cm et 20 kilos de plus que moi; mes rations devraient être sensiblement plus petites que les siennes. Et je dois apprendre à poser ma fourchette quand j'ai atteint mon niveau de satiété - oui, même si mon assiette n'est pas vide. (Et non, pas pour me mettre à manger avec les doigts à la place!)
- Stocker différentes sortes de fruits secs, qui font de meilleurs coupe-faims qu'une viennoiserie. 

Vous l'aurez compris, il ne s'agit pas réellement de faire un régime, mais plutôt d'adopter une meilleure hygiène de vie tenable à long terme. Et si j'en parle ici, c'est parce que je me dis qu'en ayant pris cet engagement de manière "publique", je serai encore plus motivée pour me tenir à mes bonnes résolutions! 

18 commentaires:

Ness a dit…

Courage pour cette bonne résolution!

En tout cas, ça paraît bien parti tout ça: il y a dans tes plans d'attaque plein de choses ludiques auxquelles tu devrais te plier avec plaisir :)
A chaque fois que j'ai fait un "régime - amélioration de mon hygiène de vie", même si j'ai pas tout respecté, j'y ai toujours gagné un certain nombre de bonnes habitudes à long terme qui me sont totalement naturelles aujourd'hui.
(Là je stagne, mon plus gros problème étant d'avoir la fourchette branchée sur l'émotivité...)

J'envisageais de poster sur mon blog (petit à petit) mes recettes de tous les jours, afin de me rendre compte de leur nombre et de leur (dés)équilibre. Une photographie de ma façon de m'alimenter en somme... mais j'ai toujours pas commencé :)

Myriam, qui n'est plus une elfe fée a dit…

Je te donne tout mon soutien virtuel!
Le plus dur étant en effet (selon mon point de vue) de s’arrêter quand on n'a plus faim. Quand je suis au boulot,je n'ai pas d'autres choix que de manger ce que j'ai préparé et pesé et cela me va très bien. Une pink lady vers 16h et je tiens jusqu'au diner sans soucis ! Quand je suis à la maison, je suis capable de manger le double.
Pour ce qui est de cuisiner, c'est beaucoup plus agréable que de manger un truc tout prêt je trouve, meilleur pour la langue et le popotin^^

Anna E. a dit…

Bon courage !
Nous serons ici à agiter des banderoles dignes des plus grandes manifestations pour t'encourager ;)

voyageuse31 a dit…

Bon courage ! Tu maîtrises déjà très bien la théorie alors y'a plus qu'à...

EmilieSunny a dit…

Bon courage! il paraît que le plus dur, c'est de s'y mettre.... :-)

Miss Sunalee a dit…

Je me sens toujours obligée aussi de finir mon assiette, ou les casseroles s'il ne reste pas grand chose.
Je me rends compte aussi qu'un autre problème se situe au petit déjeuner. J'ai vite faim et donc je grignote, idem l'après-midi.

Enfin bref, tu as mon soutien total ! et une tentative de participation active de mon côté.

Isa a dit…

Comme tout le monde, je t'apporte mon soutien ! Moi aussi, je sais qu'il faut que je me reprenne en main au niveau exercice et hygiène de vie. Il est certain que je mangerais moins le soir si je ne devais pas faire un repas complet pour toute la famille. Je me contenterais sûrement d'une salade ou d'un truc léger. Mais il faut bien nourrir mes loulous et je me vois mal manger différemment d'eux, c'est le seul repas (avec le petit dèj, vite expédié) qu'on a en commun dans la journée. Mais, comme toi, j'ai des efforts à fournir sur les féculents...

Et sinon, je suis en train de fondre tout doucement et de me faire des abdos en béton, et pour ça je dois remercier... ma sciatique. Il s'avère qu'elle est provoquée par une hernie discale tout en bas du dos et qu'il faut absolument que je me muscle les abdos pour soutenir mon dos et soulager la pression sur le nerf sciatique. Et je dois dire que ça marche étonnamment bien, même si je dépends encore un peu des anti-douleurs (que je devrais bientôt pouvoir lâcher). Bref, si ça continue sur cette voie, je n'aurais jamais été aussi en forme de toute ma vie, et ce grâce à mon dos en vrac...

La princesse a dit…

Le plus dur pour moi, c'est de poser ma fourchette quand je n'ai plus faim, surtout quand c'est très bon.

Et ne pas céder au grignotage "émotionnel" :)

(Je me sers dans une assiette plus petite, aussi, ça marche.)

ARMALITE a dit…

Oui, je fais ça aussi, pour l'assiette plus petite, ça aide vraiment!

Anonyme a dit…

Je t'envoie moi aussi du courage :)

Mélusine

Cécile de Brest a dit…

Moi aussi, je t'envoie tout mon soutien.

Je sais bien qu'il faudrait que je fasse quelque chose aussi au niveau de mon hygiène de vie (même si on ne peut pas dire que j'ai du poids à perdre puisque je fais 58 kg pour 1.62m), mais je n'ai aucune activité physique, vraiment rien, si ce n'est aller chercher les enfants à l'école à pied (et l'école est à 400m !). Bref, je mange souvent,je grignote toute la journée, je suis un vrai bec sucré, c'est terrible ! Mais avec les problèmes cardio-vasculaires dans ma famille, je sais qu'il faudrait que je fasse davantage attention...
Allez, c'est décidé, je vais me prendre en main (en même temps, je pars à la fin de la semaine en vacances au pays du foie gras, je suis mal barrée !!)

Anonyme a dit…

Bon courage à toi :-)
Pas de poids à perdre de mon côté mais de mauvaises habitudes (oui, j'ai réellement faim à 22h le soir alors que j'ai mangé à 20h avec un dessert...).
Par contre niveau fermeté, on repassera, je crois qu'il me faudrait surtout une remise au sport...
Personne pour faire du fitness avec moi à la rentrée sur rennes ? :-D

Pascaline Loricourt a dit…

J'ai également un problème de poids pas insurmontable mais pour les même raisons que toi : alimentation plutôt équilibrée mais trop abondante. Comme j'en ai marre des régimes je me suis tournée vers Zermati (J'ai acheté son livre sans croire au miracle, plus par curiosité) et j'ai déjà perdu 2 kilos en mangeant comme d'habitude. Les exercices pour comprendre et écouter sa faim font que je mange comme d'habitude mais vachement moins (du coup je me rend compte que ma soi disant gourmandise était en fait de la gloutonnerie pure et simple :D). J’espère que tu trouveras vite ce qui te convient et que ça marchera pour longtemps.

Pour ton DVD, tu peux faire livrer chez moi si tu veux. Je te l'enverrai au format lettre dans une enveloppe a bulle (c'est pas très cher) !

Kimie (Mots et Emaux) a dit…

Moi aussi il faudrait que je fasse un peu attention, je suis sur une tendance ascendante... mais j'ai trop la flemme et je ne suis pas assez bien dans ma tête (même si c'est loin d'être la déprime) pour en plus m'imposer de faire attention !
Et je n'imagine même pas la raclée que ma Wi-Fit m'infligerait si j'avais le culot de l'allumer !!

eBry a dit…

Une des règles d'or pour réduire son appétit à un niveau normal, c'est de mâcher correctement et de prendre son temps pour manger, sinon on ne se rend même pas compte quand on est déjà rassasié...

Sylvie a dit…

http://www.corpusstudios.com/
ça marche : beaucoup plus de fermeté sans transpirer (mais pas sans efforts) et surtout, meilleure circulation et douleurs articulaires envolées

surella a dit…

Message d'encouragements de ma part également! J'ai la chance de ne pas avoir de souci a ce niveau la, même si j ai toujours un kilo résiduel a perdre, mais ayant un bon coup de fourchette, ce qui m aide beaucoup c est de courir. tous les exercices a l intérieur ne me motivent pas vraiment, tandis qu'une fois sortie de chez moi en tenue de sport, rien ne peut m'arrêter, je me sens un moral d'acier.
Bon, c'est vrai qu'en étant en ville, ça limite les parcours... bon courage a toi,en tout cas !!

Anonyme a dit…

Le problème avec moi quand je me donne ce genre de résolutions: j'y arrive quelques jours,(voire semaines mais c'est rare,ahah) et le naturel revient au galop,au triple galop même.Sil suffisait que je décide d'être raisonnable pour l'être en vrai,ça se saurait.
Et c'est valable pour tout!
Le poids,les économies,les corvées à accomplir,les cons que je dois ignorer etc : je ne sais pas pourquoi,je tiens peu mes bonnes résolutions,je suis pourtant de bonne foi enfin je crois..!

ANNESO