mercredi 18 juillet 2012

Les jolies demoiselles d'Emmeline


En mars, lors d'un passage au Carré d'Artistes de Toulouse, j'avais complètement craqué pour un tableau signé Emmeline: le portrait d'une petite brune à frange avec un manteau au col froufroutant. Hélas, j'étais à ce moment-là tout à fait fauchée. Pas question de claquer plus de 300€ dans un truc que j'allais, en plus, avoir toutes les peines du monde à ramener à Monpatelin en train. 

Fin juin, je suis repassée au Carré d'Artistes de Toulouse à un moment où, venant de recevoir mon reliquat de droits d'auteur de l'année précédente, j'étais beaucoup plus en fonds. Je sais qu'en principe, les artistes exposés tournent tous les deux mois, mais je nourrissais un tout petit espoir que les toiles d'Emmeline se soient assez bien vendues pour justifier une prolongation de cette durée. Coup de chance: en effet, elles étaient toujours là. Je me suis jetée avidement sur le présentoir afin de passer en revue les tableaux du plus grand format (45x45cm sans le cadre). Bien entendu, mon coup de coeur ne s'y trouvait plus. Mais il y en avait d'autres que j'aimais bien. Je les ai alignés sur le comptoir en essayant de les départager. Lequel irait le mieux chez moi? 

"Il nous en reste quelques autres dans la réserve" m'a dit la vendeuse. Elle est allée me les chercher. Mon coup de coeur n'y était pas non plus. J'ai réduit ma sélection à deux et hésité longuement. "C'est dommage, aucun ne me fait craquer autant que l'autre", ai-je murmuré à regret. "Il était comment?" Je l'ai décrit. "Ca me dit quelque chose..." Et la vendeuse de revenir après une fouille minutieuse avec dans les mains... ma petite brune à frange avec son manteau froufroutant. Mes parents, qui se trouvaient dans la boutique avec moi, sont témoins: j'ai poussé un "HIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII!" de joie. Oui, en majuscules et avec 21 I. Ce qui a beaucoup fait marrer la vendeuse. Mais franchement, mon joli tableau ne le méritait-il pas? 



Les yeux et le manteau sont des photos découpées, qui semblent provenir de magazines; 
le reste est peint à l'acrylique. 

Le plus drôle, c'est qu'en me voyant passer tous les autres tableaux en revue, ma mère avait craqué pour l'un d'eux (qui me plaisait aussi énormément mais dont les couleurs se seraient moins bien mariées avec mon intérieur). Et comme son anniversaire était quelques jours plus tôt et qu'il ne lui avait pas encore fait de cadeau, mon père le lui a offert! 




Liste des boutiques Carré d'Artistes, plus une sélection de tableaux en vente par correspondance, sur leur site internet

2 commentaires:

Isa a dit…

C'est super joli !

Nelly p a dit…

Le premier est superbe.