lundi 16 juillet 2012

Les brunchs du dimanche (16): Les Fils à Maman




Nous avions beaucoup aimé notre repas aux Fils à Maman de Paris; il semblait donc logique de tester la formule brunch de la succursale bruxelloise installée au Châtelain. 

Première constatation: si les éléments principaux de la déco ont été repris (collage de photos des années 80, collection de livres des Bibliothèques Rose et Verte, et surtout l'emblématique Goldorak), la salle a tout de même moins de caractère. Mais c'est à cause de grandes baies vitrées qui occupent deux des murs et laissent entrer la lumière à flots; on ne va donc pas se plaindre. 





Jetons maintenant un coup d'oeil à la carte. La formule brunch est à 22€, pas vraiment bon marché pour Bruxelles. Mais pour ce prix-là, le client a droit a une boisson chaude, une boisson froide, cinq mini-viennoiseries, un plat à choisir parmi 7 (bagel, 2 sortes de burgers, 3 salades composées...) et un dessert régressif à souhait.




Comme je n'avais pas petit-déjeuné, j'ai voulu tester le brunch tandis que Chouchou se contentait plus modestement d'un des plats servis seuls pour 14€: en l'occurrence, la salade Brutus. De mon côté, après avoir longuement hésité avec la salade Popeye, j'ai fini par jeter mon dévolu sur le bagel. 

Si la partie sucrée est arrivée sur la table tout de suite, l'attente des plats a été trèèèèès longue, alors que nous étions la deuxième table à l'ouverture du restaurant et que la première était servie depuis belle lurette. Un instant, j'ai failli crier au cuisinier qu'il fallait qu'il arrête de se branler et qu'il se mette au boulot... 




A l'arrivée, mon bagel tant attendu était plutôt décevant, fade et un peu étouffant à cause de l'épaisseur du morceau de poulet. Rien à voir avec ceux d'APDM. Un bon point, par contre, pour les frites qui respectent le standard de qualité que j'attends à Bruxelles. 




Une fois de plus, Chouchou avait mieux choisi que moi: sa salade avait l'air beaucoup plus appétissante que mon bagel, et elle était très copieuse. Pour dessert, j'ai pris la crème brûlée au Carambar qui était vraiment, vraiment trop sucrée au point qu'elle en devenait écoeurante. 

Malgré ces petits inconvénients, Les Fils à Maman reste une adresse qui a du charme et dont la carte fait pas mal envie. J'ai adoré, pendant que nous attendions nos plats, me replonger dans un des "Alice" de mon enfance. A réserver aux trentenaires et aux quadras nostalgiques plutôt qu'aux véritables gourmets. 

Rue Fourmois 29 (à l'angle de la rue du Page)
1050 Bruxelles

5 commentaires:

nelly poignonnec a dit…

Bon, je suis une trentenaire nostalgique, MAIS AUSSI un vrai gourmet. Donc je pense que je passerai mon chemin. Il est bien dommage de voir que certaines enseignes délaissent la qualité des mets préparés, sous "couvert" de nous servir un concept. La carte avait l'air des plus alléchantes, mais les photos des plats donnent la sensation de retrouver des classiques... Bien ennuyeux. Bref, heureusement qu'il nous reste le délice de ta prose !

working mom a dit…

le menu me donne vraiment envie! je trouve le concept bien original, dommage de ne pas avoir ce restau à portée de main. Du coup, tu m'as donné bien envie de chercher un restau pour bruncher un de ces 4!

L@ure a dit…

Ça fait des mois qu'avec mon homme on se dit qu'on doit tester la version parisienne ! En tout cas ça me donne envie! Surtout les desserts et Goldorak ! ^_^

ARMALITE a dit…

Nelly, la carte du soir est plus originale.
L@ure, nous avions vraiment très bien dîné à celui de Paris.

Nelly a dit…

Je vais peut-être venir le tester, dans ce cas-là... Le concept plaira à mon chéri sans aucun doute, et l'idée de passer un moment délicieusement régressif me tente bien.