mercredi 25 juillet 2012

Agricovert, mon panier de légumes bio




Il y a deux semaines, j'ai donc commandé mon premier panier de légumes bio chez Agricovert. C'est quelque chose que j'avais envie d'essayer depuis longtemps, mais la plupart des coopératives demandent aux clients de s'abonner pour une durée assez longue, ce qui m'embêtait. Là, moyennant un prix légèrement plus élevé, il y a moyen de commander au coup par coup, en sautant certaines semaines ou en changeant de taille de panier à chaque fois si on veut. A Bruxelles, les légumes sont déposés le vendredi dans le point-relais choisi par le client - dans mon cas, l'Amour Fou - et doivent être récupérés entre 12h et 18h. Ce n'est peut-être pas pratique pour tout le monde; moi, ça m'oblige à sortir prendre l'air ce jour-là, donc ça me convient. En plus des paniers, il est possible de commander certains fruits et légumes en vrac, mais aussi des fromages, du pain, des oeufs, des confitures, de la viande... Les prix sont grosso modo ceux que je paierais pour des produits bio équivalents en supermarché, sauf que là, l'essentiel de l'argent va au producteur plutôt qu'à un gros distributeur. 

C'est vrai qu'il y a quelques contraintes. La commande doit être passée le lundi avant 11h; le paiement se fait uniquement par virement bancaire; la composition du panier est connue à l'avance mais ne peut être modifiée. D'un autre côté, ça oblige à préparer et à consommer des légumes qu'on n'a pas l'habitude d'acheter. Par exemple, la première semaine, j'ai eu des épinards frais en branches (je les prends toujours surgelés et déjà hachés); et la seconde, un chou-rave avec lequel j'ai fait un pseudo-gratin dauphinois. Les légumes étaient tous délicieux; le crottin au poivre et le bagel au sésame testés par ailleurs ne déméritaient pas non plus. Et j'apprécie beaucoup la petite notice avec les nouvelles du potager et quelques suggestions de recettes qui accompagne chaque commande. Par exemple, que faire avec le kilo de fèves des marais ci-dessus? Des fèves à la paysanne, pardi!

Faire revenir un oignon blanc émincé dans une sauteuse, avec un peu d'huile d'olive. Ajouter une laitue grossièrement hachée, les fèves épluchées (sorties de leur cosse ET sans la peau), deux ou trois tranches de poitrine fumée découpée en gros lardons, un fond de verre d'eau, de la noix de muscade, du sel et du poivre. Laisser mijoter à feu moyen pendant une demi-heure. Régalez-vous. 

Agricovert prend deux semaines de vacances en ce moment, mais ils peuvent compter sur ma fidélité à leur retour. 

7 commentaires:

Une très fidèle lectrice de ton blog a dit…

Miam, ça a l'air bon! Quant aux épinards frais, pour moi qui avais été habituée à la bouillie servie en cantine quand j'étais petite, ça a été une révélation! Et bravo pour cette initiative, diététique et gastronomique pour toi, économique et responsable pour les producteurs! Dans mon coin, ce genre d'initiative suppose un abonnement ferme, et ayant un peu les mêmes contraintes nomades que toi, je ne peux souscrire à un truc systématique. Dommage.

Oré a dit…

Ah, merci pour l'info.
Le côté "abonnement rigide" des autres fournisseurs de paniers m'ennuyait un peu.
Le "+" pains et fromages, ça c'est sympa aussi.

Isa a dit…

J'avais testé le concept à Lille il y a quelques années et c'est vrai que c'est sympa, même si c'est contraignant. Tes fèves me font envie, j'adore ça !

Anonyme a dit…

le chou rave , a sauter comme des pommes de terre ( je le précuis juste un peu a la vapeur avant)
les fèves , blanchies , croquantes dans une salade quinoa crevettes ( version perso!!!)
isabelle

nelly p a dit…

L'un des gros point positif que j'y trouve personnellement (nous avons l'équivalent à Tournai avec livraison en point relais le vendredi), c'est le fait de découvrir des légumes que l'on dit "oubliés". J'apprécie vraiment. J'ai juste eu une fois la mauvaise surprise de tomber sur du topinambour.
Il était considéré comme une pâle substitution aux pommes de terre pendant la guerre de 39-45 et ça, mes papilles l'ont parfaitement saisi !!

ARMALITE a dit…

Pour l'instant, je suis vraiment très contente que ça m'oblige à sortir un peu de mon répertoire culinaire habituel!

Anonyme a dit…

Le topinambour, en soupe avec des croûtes de parmesan (en infusion le temps de la cuisson), un bonheur. Si si, j'insiste.

Mélusine