samedi 7 avril 2012

Où je me plante dans les (non-)grandes largeurs


(Extrait de "Mon cours de crochet")


Il avait l'air vraiment douillet sur le modèle, ce châle, tout à fait ce qu'il me fallait pour m'envelopper par les froides soirées hivernales (de retour en force après le printemps-été éclair du mois de mars). D'accord, je n'avais pas trouvé exactement le fil que je voulais, et celui que j'avais pris en remplacement ne me satisfaisait qu'à moitié en plus d'être cher, mais c'est pleine d'enthousiasme que je me suis mise à l'ouvrage.

En cherchant le bout intérieur de la première pelote, je me suis aperçue qu'il y en avait... quatre. Ca commençait mal. J'ai mis cette pelote de côté et j'en ai attaqué une autre. Nombre de bouts règlementaire cette fois, mais tous les dix mètres environ, un brin rompu sur les quatre du fil. Ce dont je ne me suis évidemment aperçue que lorsqu'il était trop tard pour défaire et recommencer avec une troisième pelote. Admettons.

289 mailles chaînettes pour la base. Ouille. Fallait pas se gourer dans les comptes, d'autant que comme je crochète serré et toujours avec un numéro supérieur à celui indiqué, je devais ajuster ce chiffre pour obtenir à peu près la largeur indiquée (150 cm) en restant sur un multiple correct du nombre de mailles nécessaires pour réaliser le motif. A vue de nez, 12 plus une maille serrée en fin de rang. J'avais pas de mètre sous la main, alors je me suis astucieusement basée sur la largeur de ma table de salle à manger qui fait 140 cm. Dès que j'arrivais à un multiple de 12 + 1 en l'ayant dépassée, c'était bon.

J'avais quand même des sueurs froides d'arriver au bout de mon interminable premier rang en me rendant compte que j'avais une maille en trop ou en pas assez. (Plus tard, ma prof m'a dit qu'à tout prendre, il fallait prévoir du rabe parce qu'on pouvait toujours défaire pour enlever quelques mailles chaînette.) Mais non, je suis tombée tout juste. Limite si je n'ai pas fait la danse de la victoire dans mon salon, comme quand je viens de finir une trad ou que mon rapprochement bancaire annuel est exact du premier coup. J'ai monté une demi-douzaine de rangs; j'avais bien le motif dans les doigts et je m'éclatais...

Quand soudain, une illumination. Ce qui fait 140 cm, ce n'est pas ma table de salle à manger, c'est la toile cirée que j'achète pour la recouvrir. La table, elle, ne fait qu'un mètre de large. Et du coup, il manque environ 35 cm de largeur à mon châle. Comme en plus, le modèle prévoit une diminution d'un demi-motif à chaque rang, il va également être moitié moins long que prévu. Hors de question de redéfaire; mon fil abîme de base n'y résistera pas, et mon enthousiasme non plus d'ailleurs. Et puis j'ai les épaules étroites alors que la fille sur le modèle a une carrure de nageuse est-allemande, ça ira bien comme ça.



Bref, j'ai monté tout le châle sans autre problème. Après avoir fini le triangle, j'ai attaqué la bordure... et là, je me suis aperçue qu'elle ne collait pas avec les tûts de fin de rangs, que j'avais probablement mal exécutés depuis le début. J'ai défait une demi-douzaine de fois, essayé de bidouiller comme j'ai pu, mais le résultat est juste moche. Et minuscule. Dommage, le point de dentelle était chouette et vu que je crochète très régulier, il donnait vraiment bien. Mais je n'aurai jamais le courage de recommencer depuis le début. Seul point positif: sur les huit pelotes achetées, il m'en reste cinq entières, que je vais pouvoir rapporter au magasin pour les échanger contre autre chose.



(Et donc là, ça fait deux semaines qu'absolument tout ce que j'essaie de faire ou tout ce que je voudrais voir se produire foire. Les astres sont priés de réviser leur alignement sans trop tarder, merci bisous.)

12 commentaires:

Anonyme a dit…

Avec ton "le résultat est juste moche", je te trouve plutôt pessimiste. Il peut ne pas correspondre au modèle ou à ce que tu attendais, mais tu me sembles tout de même progresser en crochet, et si je ne regarde que ta dernière photo, "moche" est loin d'être le premier mot qui me vient à l'esprit ;)
Ce qui me fait plus grimacer, c'est quand tu parles d'une laine chère mais de mauvaise qualité :/ C'est laquelle, la marque à fuir ?
On n'a jamais la poisse éternellement, courage, les choses vont forcément tourner et un prochain projet sera une réussite totale, tu verras :)

Mélusine

ARMALITE a dit…

La laine, c'est de la Rowan, type cashsoft. Je précise que j'ai déjà crocheté plusieurs ouvrages avec d'autres fils de cette marque et je n'avais jamais eu de problème jusqu'ici. Une mauvaise fournée, peut-être.

Cécile de Brest a dit…

Pour un truc raté, je le trouve particulièrement réussi !
Ce qui m'effraie, c'est tous les calculs (oui pour moi la pire que nulle en maths, ça fait beaucoup de chiffres).
Bon courage pour la suite ;-)

Myriam, qui n'est plus une elfe fée a dit…

Moi je la trouve très jolie ! Je la porterai volontiers "à l'envers", en écharpe triangle. Sur un manteau rouge je l'imagine très bien avec sa pointe en "dentelle" et les deux pans qui tombent sur le coté. J'essaie moi même de me tricoter une écharpe triangle et c'est loin, très loin d'être aussi joli.

ARMALITE a dit…

Oh, excellente idée! Depuis hier j'essaie toutes sortes de possibilités, y compris noué autour de la taille ^^ J'aime beaucoup ta suggestion, merci!

zizabel a dit…

Bravo, je le trouve très beau pour ma part!

Eclectic Gipsyland a dit…

Alors en tant que crocheteuse et lectrice assidue de ton blog, je me décide enfin à sortir de l' ombre...
Tout d' abord ce n' est pas moche du tout, loin de là: bravo!
Je confirme pour le premier rang il faut prévoir une chainette plus longue et si possible utiliser un crochet une demi taille au dessus, ça donne de la souplesse à l' ouvrage et l' épreuve du premier rang passe comme un lettre à la poste.
En voyant ta photo je m' aperçois que tu ne l' as pas bloqué, ou du moins pas assez. Tu gagnerais aisément 10% en taille et ton point serait beaucoup plus mis en valeur.
Dernière solution, si tu en as le courage, faire une bordure plus large. Au crochet tout est possible et toujours rattrapable...

ARMALITE a dit…

Merci pour ce premier commentaire! J'ai déjà utilisé un crochet une taille au-dessus de ce qui était dit dans le modèle car je crochète très serré, mais encore une demi-taille de plus pour la chaînette de base aurait peut-être été mieux, je le note pour une prochaine fois. Quant au terme "bloquer", je n'arrête pas de le voir partout et... je ne sais pas ce qu'il signifie!

Eclectic Gipsyland a dit…

Alors c' est la mise en forme de l' ouvrage, indispensable pour le crochet. Il y a plusieurs méthodes, normalement tu dois le poser bien à plat et épingler puis passer de la vapeur dessus.
Je fais plus simple, je pose sur une surface plane (pour moi un drap de bain en velours éponge posé par terre), un matelas peut convenir aussi. Ensuite, je passe la vapeur juste au dessus. Donc, fer à repasser en mode vapeur mais sans toucher à la laine, sinon c' est la catastrophe assurée. Et je met en forme à la main, là tu tires dessus petit à petit. J' espère être claire, sinon il ne faut pas hésiter à me contacter...

ARMALITE a dit…

Merci beaucoup pour l'explication. Si, c'est assez clair. Le souci, c'est que, comment dire... je ne sais pas me servir d'un fer à repasser. D'ailleurs, je n'en possède même pas ^^ Mais je vais voir avec ma mère, je suis sûre qu'elle sera ravie de mettre à contribution sa centrale vapeur bien-aimée!

Anonyme a dit…

Question triviale: tes vêtements (comme tes jolies petites robes) ne sont pas FROISSEES? Bon,je repasse très peu(et j'ai pas de table à repasser,je le fais sur mon lit!) mais les chemises par exemple,je suis obligée.S'il y a un truc,je prends!

ANNESO

ARMALITE a dit…

C'est pour cette raison que je n'achète pas de chemise, et que je choisis plutôt des tissus qui ne froissent pas au lavage (jamais de lin, par exemple, et si possible un peu de microfibre). Pour le reste, je lisse bien les plis avant de les mettre à sécher, et voilà.