mercredi 25 avril 2012

La Tortue du Sablon


Pour les 42 ans de Chouchou, hier soir, je l'ai emmené manger dans un resto que nous avions repéré lors d'une balade dans la petite rue de Rollebeek et dont la carte m'avait semblé fort alléchante.


Petite déception en arrivant: notre table n'est pas dans la jolie salle à manger rouge du fond mais dans l'espèce de vestibule/bar situé sur le devant, coincée entre la vitrine et l'aquarium des homards. Cependant, cela nous permettra de manger en paix sans être importunés par les conversations de nos voisins; nous pourrons regarder les gens qui passent dans la rue et surtout, je n'aurai pas froid car le radiateur chauffe à vingt centimètres de mes jambes. 


(Oui, je sais: autant de fautes sur un seul menu, ça relève de l'exploit. 
La pire étant quand même d'assez loin "l'ancre de sèche".)

La commande est prise assez vite. Nous avons tous les deux opté pour un menu découverte, moi avec option tout viande, Chouchou avec option tout poisson. Le seul vin proposé au verre, en rouge comme en blanc, est un Bergerac franchement pas terrible, court en bouche et dénué de subtilité. Dommage, la nourriture est délicieuse et aurait mérité meilleur accompagnement. 


En amuse-bouche, nous avons droit à une petite mousse de céleri (qui me plaît beaucoup alors qu'en principe, je déteste ce légume) accompagnée d'un dim sum à la crevette. Nous attendons notre entrée ni trop, ni trop peu. Mon foie gras d'oie dans sa réduction de vin rouge à la truffe est une merveille; Chouchou semble également satisfait de la préparation de ses Saint-Jacques.

Dans l'intervalle entre entrée et plat, nous goûtons la petite motte de beurre breton avec des cristaux de sel dedans. Mmmh. Dommage que les petits pains aux graines de pavot soient un peu secs. Nos plats arrivent dans un délai là encore raisonnable. Le dressage n'a rien de recherché, mais j'ai droit à une belle pièce de veau que complètent parfaitement sa mousseline de betterave et son mini-chou chinois braisé. Le cabillaud de Chouchou, un peu plus classique, est lui aussi très bien accueilli. 


Le "dessert du moment" est une panacotta à la rose avec son coulis de framboise. Bien que j'aie horreur de la rose, j'en mange les deux tiers car le mélange de goûts est intéressant. Vient le moment de payer l'addition. C'est là que je m'aperçois que les deux verres de vin pas terrible et les deux bouteilles de 50cl d'eau minérale (l'une plate, l'autre gazeuse) nous ont été facturés 6€ chacun. Je trouve ça un peu raide. Néanmoins, l'addition globale reste convenable pour le très bon repas que nous avons fait. 

La Tortue du Sablon propose aussi un menu à base de truffe qui coûte 80€ par personne, et dont certains prétendent qu'il surpasse celui du restaurant étoilé La Truffe Noire. A tester un jour où nous serons en fonds!

La Tortue du Sablon
Rue de Rollebeek, 31
1000 Bruxelles
Tel: 02 513 10 62
Ouvert tlj sauf le jeudi

1 commentaire:

l'Âne a dit…

bah si ça se trouve, la mousseline plombe l'estomac et "l'ancre" est voulue...