lundi 23 avril 2012

J'ai mal à ma France


D'accord, Hollande est en tête du premier tour. 
D'accord, Le Pen n'ayant pas intérêt à ce que Sarko soit réélu si elle veut jouer les législatives, le report des voix jouera sans doute contre le président sortant. 
D'accord, selon toute vraisemblance (même si rien n'est gagné d'avance), nous aurons évité le pire dans quinze jours. 
Mais quand même.
A peine plus de 2% de Français ont considéré que l'écologie était un enjeu majeur de notre avenir.
Un Français sur 4 a de nouveau voté pour l'homme à cause duquel notre pays est aujourd'hui économiquement exsangue et socialement nauséabond. L'homme qui n'a jamais défendu que les intérêts de sa propre caste, et jamais ceux de la classe moyenne qu'il a écrasée de taxes et de mépris. 
Et un Français sur 5 a voté Front National. Un Français sur 5 s'est prononcé en faveur de la peur de l'autre, de la haine ordinaire et de l'exclusion. 
Je suis consciente que, parmi les gens que j'aime et que je respecte, certains auront voté pour Nicolas Sarkozy ou pour Marine Le Pen hier. J'ose croire que ce n'est pas par adhésion au projet de société qu'ils incarnent, mais en l'absence d'alternative valable à droite, et parce que leurs valeurs rendaient impensable pour eux de voter à gauche. 
Mais quand même. 
En 1989, le chanteur des Bérurier Noir réclamait "Plus jamais de 20%, plus jamais", et je scandais avec la foule "La jeunesse emmerde le Front National". 
23 ans plus tard, une certaine France se cherche toujours des boucs émissaires. 
Et moi, j'ai plus qu'un peu envie de vomir.




19 commentaires:

Theobaldus a dit…

Bis Repetita... ça ne fait que commencer. A force d'ignorer l'Histoire, les humains sont condamnés à la revivre. La seule chose qui ne se profile pas encore à l'horizon est un nazillon allemand, mais ce qui se passe à l'Est pourrait changer cela. Les gens ne changent pas et la peur de l'autre prévaudra toujours sur le bon sens...
Quel que soit celui qui sera élu le 06 mai, ça ne changera rien à la course du train en marche.

Exécutrice a dit…

J'ai exactement la même pensée que toi, je suis atterrée de voir que le FN est capable de rassembler autant de monde, et ce que ça dit de notre pays !
J'ai moi aussi dans mon entourage, même proche, des gens qui ont voté pour elle et c'est dur à avaler ...
Pourvu que le 6 mai on évite le pire !

Fabien a dit…

restons positif et soulignons que ce n'est pas 1/5 des français qui ont voté le pen mais 1/5 des votant; Je sais c'est une petite nuance mais vaut mieux se raccrocher à ce que l'on a.

Malena a dit…

Et on est toujours jeunes et on emmerde toujours autant le Front National !

Isa a dit…

Tu connais déjà mon opinion sur les candidats, notamment les deux principaux. Comme toi, je suis surprise et attristée que les gens qui avaient le désir de protester se soient reportés sur l'extrême-droite plutôt que sur des petits candidats au discours intelligent. A la jouer comme ça, on a déjà vécu un 21 avril 2002, merci de ne pas recommencer.
Mais ce qui m'attriste vraiment, ce sont les gens que j'ai entendu scander "sarkozy", "le pen" et "hollande" lors des discours de ces candidats. Comme je le signalais sur Facebook, leurs applaudissements me paraissaient parfois très peu spontanés, m'est avis que y avait des chauffeurs de salle derrière cette pseudo-ambiance. En tout cas, je l'espère. Parce que ce serait bien que les deux guignols qui vont maintenant s'affronter pendant 15 jours se rappellent qu'ils représentent chacun moins de 30% des Français, que pour beaucoup de ceux-là, ils sont déjà "le moins pire" et non pas le meilleur des candidats. On ne parle même pas, bien sûr, de ceux qui maintenant vont voter pour vous pour éviter que l'autre passe. Bref, messieurs les candidats, ne laissez pas ces applaudissements et ces vivats vous monter à la tête. Vous n'avez rien gagné hier soir, bien au contraire. Et la victoire de l'un d'entre vous dans 15 jours aura pour la majorité des Français un goût amer.

La Princesse a dit…

Le pire, à mon, c'est le succès de l'extrême droite chez les jeunes...Pas chez papi dans son pavillon à Pétaouchnok les Oies, avec son chien, et un panneau chien méchant sur son portail...

Et statistiquement parlant, il y a forcement des gens qui ont voté Marine Le Pen parmi nos connaissances. Je ne souscris pas non plus à la thèse du vote contestataire. On pouvait voter contestaire sans voter extrême droite.

Anonyme a dit…

Je ne suis pas si choquée finalement car,depuis le 21 avril 2002,je suis blindée et je m'attends à tout (alors qu'à l'époque,pas du tout).
Je suis déçue que le Front de Gauche n'ait que 11% alors qu'il était presque envisageable qu'il soit devant MLP.Pour ces 2 là,il s'est passé l'inverse de ce que j'espérais et qui semblait possible,d'après les sondages.
Je pense que nombre de gens votent MLP juste pour dire "gnagnagna on en a marre etc",j'en connais,à mon avis (faut dire qu'elle est charismatique!)
Environ la moitié se reporteront sur Sarko (les consignes de votes,les électeurs s'en tapent un peu le coquillard,c'est plus symbolique) et un quart pour Hollande.

ANNESO

Anonyme a dit…

Moi je ne suis plus jeune (40 ans), mais ces élections me font froid dans le dos. Si les plus de 18% de MLP me consternent, je suis littéralement tétanisée à l'idée de repartir pour 5 ans de sarkozysme. Les droits fondamentaux des Français n'y survivront pas, les services publics (c'est-à-dire rien de moins que la Santé, l'Education, la Justice, et j'en passe) n'y survivront pas, le pays n'y survivra pas. Je ne suis pas convaincue que le PS soit une alternative enchanteresse, mais il me semble que l'urgence est de stopper l'hémorragie, avant qu'il ne soit trop tard.
Bref, je suis terrifiée, et jamais de ma vie d'électrice je ne l'ai été à ce point.

La Petite Bulle d'Elo a dit…

Je suis parfaitement d'accord avec toi...

Anonyme a dit…

J'ai passé toute ma soirée d'hier dans une sorte d'état second, crispée et incapable de faire autre chose que de suivre les annonces qui se succédaient. Les résultats n'ont pas amenuisé la crainte qui me dévorait dans la journée, et le score du Front National m'a laissée dans un état que je ne parvenais pas à définir : du dégoût, de l'incompréhension, de la peur, tout cela mêlé.
Sarkozy me faisait déjà peur il y a 5 ans, la question pour le second tour ne se pose pas pour moi, mais comme le dit une autre lectrice je ne vois pas non plus le PS comme un "sauveur", juste un "moins pire" à mes yeux compte tenu de tous les moments où j'ai eu envie d'hurler sous le quinquennat... Ce sera un vote pour contrer, un de plus.
La politique me déprime.

Mélusine

Sparkes a dit…

Désolé pour les faux espoirs que j'ai fait naitre. Je fais les mêmes décomptes que toi et j'en tire les mêmes conclusions sur la nature de mes compatriotes (et je ne te parle même pas des scores de ces deux là dans notre belle région ensoleillée).

ARMALITE a dit…

J'ai vu ça. Il n'y a guère que dans le Gard que c'est pire :-(

Anonyme a dit…

Ce pourcentage de MLP m'a également mise dans un état de mal être toute la soirée, et encore aujourd'hui...
Je pensais que mélenchon aurait fait le score de MLP, et vice versa, et je pensais qu'Eva Joly aurait au moins eu 5%...

Je ne supporterai pas de voir encore sarkozy pendant 5 ans, de plus carla fait de plus en plus peur en photo, je ne suis pas sure que ce soit très safe pour les enfants

Laora a dit…

tout à fait d'accord, cet article est très juste...

Anonyme a dit…

De toute façon, RIEN ne devrait justifier un vote pour le Front National, et certainement pas l'absence d'une alternative valable à droite. Les électeurs de ce parti ne se trompent pas seulement de colère, pour paraphraser Eva Joly, mais aussi d'ennemi. J'espère que je ne me discrédite pas en disant que j'aurais voté soit pour Joly, soit pour Poutou. Je ne sens pas du tout Mélenchon qui me paraît dangereux.

Wééééééééééh

Elanorlabelle a dit…

Consternant, c'est le premier mot qui m'est venu à l'esprit hier soir. C'est la deuxième fois que je vote pour les présidentielles et je suis encore sous le choc des résultats d'hier. Je ne sais pas ce qui me fait le plus peur entre les presque 20% de Marine le Pen et les 27% qui font encore confiance à Sarkozy. Tout à l'heure j'ai emmener ma soeur à la gare et en attendant de voir la voie de son train s'afficher, je regardais les gens. Je n'ai pas pu m'empêcher de me dire "parmi eu il y a une grosse part qui a voté le pen et sarkozy". Je crois que ce qui m'a aussi assez choquée (et qui fait que j'ai du mal à m'en remettre) c'est les réactions autour de moi de gens qui me disent que de toute manière comme j'ai voté front de gauche, c'est du pareil au même que de voter FN. La seule chose qui me "rassure" c'est que dans le canton campagnard où je vis, la deuxième position se joue au coude à coude entre Sarkozy et Mélenchon et que le FN est nettement en retrait. On se rassure comme on peut...

Anonyme a dit…

Bonjour,
je passe par hasard (je recherche juste des exemples de swaps littéraires ^^)mais je ne peux m'empêcher de commenter ... pour dire que j'aurais adoré voté écolo, mais voilà, je l'ai fait en 2002 et j'ai regretté ensuite, le 21 avril 2002 me fait encore froid dans le dos, j'ai pleuré le 6 mai 2007, et là donc j'ai choisi le candidat PS dès le 1er tour, de 1 pour être sûre qu'il passe, et de 2 pour creuser un peu l'écart avec Sarkozy ( que j'ai hâte de voir partir ... vraiment!)
La "joie" de voir Hollande en tête a été plus qu'altérée par la présence de la haine et de la xénophobie en 3ème place :s

Anonyme a dit…

Dire et redire que Sarkozy et Hollande c'est du pareil au même revient à adopter la position du Komintern pour lequel les socio-démocrates et les nazis étaient la même chose. Sarkozy c'est une droite puante telle qu'on en avait plus vu en France depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Le genre de matamore, en plus, qui prétend pulvériser le front national et qui le fait doubler en cinq ans. Hollande ? Et si on attendait de voir avant de débiter des banalités ? De plus, après les présidentielles, les élections législatives permettront de peser sur la politique des Socialistes (le Front de Gauche est là pour ça.) En attendant, chacun d'entre nous devrait redoubler d'effort pour assurer, le 6 mai, une victoire significative contre l'UMP.
JC

La Grande Blonde a dit…

Hier, je me suis reveillee a quatre heures du matin, pile poil pour les resultats, decalage horaire aidant. Ma premiere reaction a ete "le FN n'est pas au second tour, ouf". Et puis, j'ai regarde les scores et j'ai eu la nausee.
Depuis 1995 et les premieres mairies FN, on ne cesse de se dire que ce n'est qu'un sursaut, que ca ne va pas durer, que ce n'est rien, que ce n'est "qu'un peu de contestation". Mais ca fait 17 ans que ca dure et que ca empire. La France se recroqueville sur elle-meme de plus en plus, se complait dans la peur de l'autre. Et ce n'est sans doute pas pres d'evoluer.
Vu de loin, c'est absolument effrayant, encore plus sans doute quand on est soi-meme etranger dans un autre pays. J'ai honte de devoir expliquer a mes collegues meduses que oui, le FN est en 3eme position, que oui, pour pres d'1/5 de la population francaise, l'autre n'est que menace.
J'ai l'impression d'avoir la gueule de bois, aujourd'hui. Et ce ne sont pas les quinze jours qui viennent qui vont arranger ma nausee. Comment a t'on pu en arriver a un point ou l'on considere que les votes FN sont forcement bons a prendre ?