mardi 24 avril 2012

"Game of Thrones" saison 2: mais vous foutez quoi, les gars?


Comme son titre le laisse présager, ce billet est bourré de spoilers. Si vous ne voulez pas savoir ce qui se passe dans les 4 premiers épisodes de la saison 2 de "Game of Thrones", arrêtez ici votre lecture. 

L'an dernier, je ne tarissais pas de louanges au sujet de l'adaptation télévisée de la série de George R. R. Martin: casting impeccable, décors somptueux, respect global de l'histoire, rajout de scènes pertinentes... Bref, j'étais fan, et j'avoue que j'ai compté les jours jusqu'au début de la deuxième saison en me repassant les trailers disponibles sur internet jusqu'à en connaître chaque plan par coeur. Le 2 avril, Chouchou et moi zonzonnions le générique en trépignant sur notre canapé. 

Premier épisode: ça démarre mollement. Je suis un peu déçue, mais certaine que ça va s'arranger dès la semaine suivante. En réalité, HBO commet une bourde, et l'épisode est leaké sur internet deux jours plus tard. Il n'est guère plus enthousiasmant, malgré les apparitions toujours jubilatoires de Peter Dinklage alias Tyrion Lannister. 

Au troisième épisode, c'est le drame. Les scènes de cul inutiles et racoleuses se succèdent au détriment de pans entiers de l'histoire. L'actrice choisie pour incarner Brienne est bien trop jolie, alors que le personnage DOIT être moche. Mais surtout, à la fin, Mélisandre susurre des cochonneries à l'oreille de Stannis qui, après lui avoir opposé environ 7,2 secondes de résistance, la prend sauvagement sur une table. Quoiiiii? Mais non, enfin, non! Le truc dans "A song of fire and ice", c'est que tous les personnages, même les plus affreux, ont au moins une qualité qui contrebalance un chouïa leur pléthore de défauts. Chez Cersei, c'est l'amour qu'elle porte à ses enfants. Et chez Stannis, c'est sa rectitude morale. Qui, du coup, se trouve transpercée comme le fondement de la catin rouge par les montagnes en relief de la carte d'état-major sur laquelle il la besogne. Trahison! Mais à quoi pensait l'auteur en autorisant pareille déviation de son scénario originel?

Je suis à peine remise de mon choc quand, au début du quatrième épisode, les scénaristes casent une autre scène inédite mettant en scène Joffrey et deux prostituées envoyées par son oncle. Au lieu de les culbuter comme tout puceau qui se respecte, il force l'une des deux à taper sur l'autre, on présume jusqu'à ce que mort ou au minimum très sale amochage s'en suive. C'est gerbant. C'est surtout parfaitement redondant avec la scène précédente, dans laquelle ce sale petit cafard faisait rosser et dénuder Sansa publiquement par un de ses gardes. Dans les deux cas, il prend un plaisir sadique et voyeur à humilier et à faire souffrir une femme sans jamais se salir les mains personnellement. La redite n'a aucun autre intérêt que celui de choquer gratuitement le spectateur. Ce dont j'avais pris l'habitude avec "True Blood" qui flirte constamment avec le grotesque depuis ses débuts. Mais concernant "Game of Thrones", je suis juste écoeurée. Je n'arrive pas à comprendre comment une adaptation qui avait si brillamment démarré est en train de sortir des rails à ce point. 

28 commentaires:

Isa a dit…

Je suis parfaitement d'accord avec toi concernant les libertés prises avec l'histoire. Je le suis un tout petit peu moins concernant le rythme proprement dit. C'est aussi mou et désordonné que dans les livres après la mort de Ned. On a beaucoup reproché à G.R.R Martin, surtout à partir du 3e tome (VO), de beaucoup s'éparpiller, et je retrouve les mêmes défauts dans cette saison deux de GoT. En cela on peut dire que l'adaptation reste assez fidèle. Moi, j'aurais resserré l'intrigue sur quelques personnages, Tyrion, Cat, Daenerys, Stannis aussi pourquoi pas. La scène avec Joffrey m'horripile parce que (attention SPOILER) on sait très bien ce qu'il va lui arriver dans pas si longtemps, donc, sur le long terme, la scène est encore plus gratuite et n'apporte vraiment rien à l'histoire. Mais j'espère que les uns (l'auteur) et les autres (la série) vont se ressaisir et, passés les errements de ces tomes de transition, nous offrir un final éblouissant. Genre, au hasard, Daenerys qui fait rôtir Cersei au feu de ses dragons. Mais, c'est juste une idée, hein.

sagattine a dit…

Comme je te l'ai dit sur Facebook hier, Game of thrones la série télé pour moi c'est fini. J'aime vraiment énormément la série en livre, j'ai lu et relu les bouquins, j'ai passé des heures à discuter avec des copains de la psychologie des personnages, à lire des forums,...ce n'est pas pour qu'une série vienne tout me gâcher! ceci dit, je suis d'accord que Tyrion est vraiment génial, ils l'ont super bien casté!
Je me suis arrêté au 2ème épisode, mais vu ce que tu racontes, je suis bien contente de passer mes soirée autre choses (sérieux, Brienne jolie? c'est une blague!)

ARMALITE a dit…

Sagattine: ben c'est pas un top model, elle est grande et très costaud, mais franchement, si tu la sors de son armure et que tu la débarbouilles, elle doit être plutôt pas mal.

funambuline a dit…

Au contraire de vos avis, je trouve les "raccourcis" de scénario brillantissimes. Il m'était impossible d'imaginer comment, en 10h (en gros on compte 1 page = 1 minutes en temps scénaristique) ils allaient pouvoir caser le 2e tome. Et maintenant, comme dans la première saison, je vois qu'ils réussissent à décrire par des scènes tout à fait frappantes (même si parfois totalement absente des livres, voire carrément à contre-sens, je vous l'accorde) à rendre les personnages tout à fait entiers et donc à pouvoir résumer PLEINS d'autres moments d'action.

Vraiment, brillant, je suis de plus en plus en admiration sur la manière dont ils arrivent à tout bouleverser tout en restant complètement dans l'esprit de la saga. Les moments que je trouve longs et chiants dans les livres, mais nécessaires pour comprendre la suite, sont balayés à coup de seconds plans explicites, de dialogues ajoutés et frappants, de regards qui expliquent tout.

Tout est plus limpide, plus simple, plus clair. Bref, plus ça avance, plus j'admire le travail des scénaristes.

Je comprends vos points de vue, mais n'oubliez pas qu'il s'agit d'une série télévisée en temps que telle, et non de mettre en image des livres pour ceux qui les ont aimés. Je comprends que certains contre-sens vous froissent ou choquent, mais pour moi, Brienne paraît moche, mais doit devenir "potable" pour la fin de la saison 3, Jeoffrey veut envoyer un message à son oncle et sa cruauté doit être martellée, Stannis est complètement aveuglé par la connasse en rouge et si l'on a pas TOUS les chapitres qui l'assènent, sans la scène de culbutage on ne comprendrait pas (je parle des spectateurs qui n'ont pas lu donc).

Bref.

ARMALITE a dit…

Ton point de vue est intéressant, mais je persiste à trouver l'ensemble trop racoleur à mon goût.

La princesse a dit…

Je comprends tout à fait le point de vue de funambuline, mais ça n'attenue pas la déception.

La saison 1 était brillante, peut être attendions nous trop ? Mais ce que je reproche, c'est vraiment le manque de subtilité. La scène de torture à Harrenhal est particulièrement bien mise en scène : on ne voit pas tant que ça, franchement, mais on entend, on imagine, on voit les autres, et j'en ai eu froid dans le dos.

Alors que pour Joffrey, c'est un peu prendre le spectateur pour un benet : "Joffrey est cruel, cruel, cruel, et on va vous faire rentrer le concept dans la tête à coups de sceptre".

Et comme disait Armalite, un grand intéret des personnages était l'existence d'un trait de caractère qui donnait plus de profondeur au personnage.

Et la droiture morale de Stannis, qui rendait la suite justement si intéressante, la transformer en trique d'enfer pour Melisande...Mouais. C'est un peu facile. Un peu moins de Joffrey, et un chouilla plus de Sir Davos, vu l'importance qu'il va prendre ? :D

Isa a dit…

@Funambuline : vu comme ça, c'est effectivement très intéressant. Pour Brienne, je ne suis pas tout à fait sûre qu'elle doive vraiment devenir potable, ce qui fait tout le charme de la relation que tu évoques, c'est justement qu'elle se noue en dépit du physique ingrat de la demoiselle. Mais bon, ils n'ont pas non plus choisi une bombasse, donc, perso, ça me choque pas trop.
Non, mon plus gros problème, sur la scène qui a heurté beaucoup de monde, c'est que je regarde la télé pour me détendre et que là ça m'a noué le ventre pour toute la soirée. J'espère donc qu'il n'y en aura pas trop, des scènes comme celle-là.

La princesse a dit…

Et pour terminer sur une note plus légère, je trouve la couronne de Renly super belle, et je veux la même pour aller faire Gasparde Baratheon dans les bois chez moi :D

ARMALITE a dit…

Rhaaaaa oui, la couronne, je me suis dit la même chose pendant la scène où il discute avec Stannis et où on le voit plusieurs fois en gros plan!

funambuline a dit…

Les couronnes sont toutes super intéressantes en effet. Pis les costumes, les coiffures, la maquillages, les lumières, les cadres, le montage, les mouvements de caméra.... aaaaaaaaaaahhhhh *orgasme*.

#pardon

Anonyme a dit…

Donc, pour la couronne, ça vaut le coup *Se le note*
J'hésite tout de même à abandonner l'idée de regarder la série pour rester sur les livres.

Mélusine

Anonyme a dit…

Alors je n'y connais RIEN à l'héroic fantasy et tout (j'ai lu et vu Le Seigneur des Anneaux mais mon fils me dit que ça na pas trop à voir) mais vous m'intriguez depuis un moment et comme je suis série-phile (oui,très original de nos jours) ,je télécharge...pardon je vais acheter la saison 1 de Game of thrones et regarder ça,ça me fait envie,finalement.
Comme je n'ai pas lu les bouquins,je ne pourrai pas comparer (il est rare que je préfère une adaptation à un livre).
En fait j'ai lu pas mal de bouquins et vu des séries grâce au blog.Parfois j'étais d'accord avec la critique,parfois non (j'ai détesté "L'onbre du vent" par exemple,je sais,tout le monde aime mais bon).
Je n'aurai jamais regardé The Misfist si je n'avais pas lu le billet que tu as écrit sur cette série,je n'aurais même pas su qu'elle existait! Et j'ai bien aimé...
Bref,Le rose et le Noir me permet d'"explorer" un peu ,culturellement parlant,de lire et de voir des oeuvres vers lesquelles je n'aurais pas été attirée et ça,c'est cool...

ANNESO

ARMALITE a dit…

Ravie de contribuer à élargir tes horizons culturels ^^

La Princesse a dit…

Et Misfits, on a du insister pour qu'Armalite continue a regarder xD !

sagattine a dit…

Funambuline je comprends totalement ton point de vue, et je suis bien d'accord que dans une série on ne peut pas passer autant de temps que dans un livre, vu que les contraintes ne sont pas les mêmes.
Mais bon, suivre l'histoire imaginaire d'une prostituée dans un des bordels de Littlefinger? L'intérêt de cette scène est de comprendre que les bâtards de Robert sont pourchassés, ce qu'on voit avec la scène où les gardes tuent le bébé. Maintenant une scène supplémentaire pour montrer que c'est pas cool comme procédé et que Littlefinger sous ses apparences sympas manque un peu de compassion humaine, je trouve pas ça utile. Montrer des scènes de sexe inexistantes dans le seul but de faire fantasmer avec une scène lesbienne alors que la conception du fils de Daenerys est un peu passée sous silence? Ou alors que son dépucelage est montré dans la série comme un viol alors que, pour une fois, ce n'est pas le cas?
Je suis totalement ouverte d'esprit sur les raccourcis, mais là je trouve qu'il y a vraiment trop de libertés. Ceci dit on est d'accord que montage, BO, mouvements de caméra, costumes sont magnifiques! Formellement c'est une série qui a beaucoup de qualités, en tant que fan de GoT elle me convainc beaucoup moins!

funambuline a dit…

@sagattine : Georges R.R. lui-même approuve les scénarios... ;-(

Pif a dit…

Disons que dès qu'il s'agit de faire de l'exposition, ils rajoutent du cul (sauf dans la saison 1 entre Tywin et Jaime où c'est de la tripe - et pas mal foutu).

Isa a dit…

@Pif : j'ai adoré cette scène de la saison un où les deux Lions discutent autour du cadavre d'un cerf. C'était effectivement très bien foutu.

ladypops a dit…

Lorsque j'ai découvert la scène avec Sansa (que j'ai trouvée particulièrement dure dans le livre et beaucoup plus intense), je n'ai pas compris pourquoi elle était si "soft", on ne voit même pas le haut de son décolleté (pour une fois que ça avait un sens !). C'était sans compter sur la scène qui allait suivre.

Sérieux ? Quel est le but de la scène qui suit si ce n'est celui de faire péter l'audience avec une scène bien crue ?

ARMALITE a dit…

Sophie Turner, qui joue Sansa, est peut-être trop jeune pour qu'on la montre dénudée à l'écran?

Isa a dit…

C'est exactement ça, elle à moins de 15 ans, ce qui n'est. pas le cas d'Emilia Clarke, par contre.

Ladypops a dit…

C'est bien ce que je me disais. Du coup, il rattrape le manque de sein par une scène inutile qui corrige le tir... J'aime pas cette façon de faire :s

Nat75 a dit…

Moi j'ai hâte quand même que cela soit disponible sur Itunes ....

diane cairn a dit…

Bon les filles je vous invite à lire "La Dramaturgie" de Yves Lavandier. Un livre c'est une chose mais ça n'a rien ça n'a rien à voir avec un film/une/série/une pièce. Par essence la dramaturgie doit en un minimum de dialogue et avec des actions frappantes et claires exposer le propos, la mollesse des premiers épisodes péchait par excès de coller au bouquin, et encore plus la première saison qui prenait beaucoup trop de temps pour les scènes d'exposition en tout genre au point qu'on aurait pu couper un tiers des épisodes. Le même problème dans les 7 premiers épisodes de la s2 de walking dead. Le commentaire de funambuline est des plus juste, on ne raconte pas avec les mêmes outils donc on se doit de sortir l'essence du monde décrit et de l'adapter au médium, au hasard l'adaptation du festin nu de Burroughs par Cronenberg est une leçon d'adaptation même si la structure du bouquin n'est absolument pas respectée. Même chose avec le seigneur des anneaux par Jackson qui, en épurant la trilogie mais en y intégrant des éléments du silmarillon et autres livres arrive à caser en 10heures 3 briques. Le nom de la rose fonctionne très bien comme ça en film, le livre est inadaptable en l'état, Blade Runner surpasse de loin le bouquin d'origine mais par contre tout le monde se casse les dents sur Lovecraft, pas grave on fait appel à un autre médium et on a la série des Alone in the dark en jeux vidéo, voire les silent hill. Et surtout ne pas oublier que c'est une adaptation par une transcription fidèle, pas du théâtre filmé, ni un visual/audio book, ça doit pouvoir fonctionner indépendamment des livres, les livres ne doivent en fait ne même pas exister quand on regarde une oeuvre de dramaturgie. Mais bon ce que vous visualiser en lisant ne peut décemment être retranscrit, ça n'appartient qu'à votre imaginaire d'une part et d'autre part une phrase peut décrire une séquence de 30 secondes comme 10 pages de proust peuvent se résumer en une séquence d'1 minutes (je sais c'est très con mais regarder la définition du mot montage-sequence dans le jargon cinématographique anglo-saxon, artifice très en vogue apparu dans les années 80). Après le premier tome m'a lassé et la série est bien manufacturée mais c'est typiquement le genre de sujet où l'on doit prendre 3 ans d'écriture avant pour remanier le tout avec un seul réal, là le sytème de pool de scénariste et de réalisateur interchangeable montre malheureusement ses failles, très bon pour faire du urgences pas pour de la fantasy avec un univers aussi grands, et pour finir sur une touche de vipère on le voit bien au final que 1. Martin et un scénariste/réalisateur frustré et que s'inspirer des rois maudits, les bouquins et surtout la pesante série télé et lui mettre les atours de LOTR ça ne garantis pas la réussite.

diane cairn a dit…

Voilà j'ai développé mon point de vue ici http://popupmonster.wordpress.com/2012/04/26/story-matters-here/

Elodie a dit…

J'ai arreter de lire quand j'ai vu que certaines personnes trouvaient ça bien dans les commentaires..

Pour moir c'est une tragédie. La scène de Stannis est Mélisandre m'a fait rire mais alors quand on voit Loras et Renly faire joujou puis Margaery proposer un plan un trois..

Non mais c'est la pire adaptation que j'aie jamais vue, une telle dénaturation des personnages ça me déçoit tellement! Surtout après une saison 1 respectée au mot près.

Anonyme a dit…

Je regarde la saison 1 (j'en suis à l'épisode 7) sans avoir lu les bouquins,je suis donc "vierge",j'adore,je pense que je regarderai la saison 2 sans à-priori,du coup,ne connaissant pas l'histoire,je ne risque pas d'être déçue,comme tous ceux qui découvrent complètement cette série.

ANNESO

Claudie a dit…

Prendre des libertés dans une série via un livre c'est un peu monnaie courante ! Moi ce qui me dérange c'est que c'est une histoire intéressante, mais les scènes de cul se succèdent encore et encore et ça lasse ! On ne sais plus si on regarde une série ou un film érotique !