jeudi 19 avril 2012

Bien malgré moi, je ne voterai pas pour les prochaines élections


Mes intentions de vote étaient claires. Eva Joly* au premier tour, parce que c'est bien la première fois que je suis d'accord en tous points avec une candidate, que son programme reflète très exactement mes préoccupations et que j'ai en outre le sentiment d'avoir affaire à une personne absolument intègre (chose plus rare en politique que les flocons de neige au Sahara). Et puis au second tour, le moins pire - donc François Hollande, vraisemblablement. 

Sauf que les dates des élections ne collaient pas, mais pas du tout avec les séjours prévus et nécessaires à Monpatelin, et que 600€ de budget plus quatre jours de boulot sacrifiés pour faire deux aller-retour supplémentaires en train, ça n'était juste pas envisageable. Qu'à cela ne tienne, j'ai pensé que je voterais par correspondance. On m'a informée que ça n'était plus possible. Une procuration, alors? Sauf qu'on ne peut la donner qu'à une personne inscrite sur les listes électorales de la même commune. Or, à Monpatelin, je ne fréquente que ma vieille voisine Solange qui, d'après les commentaires dont elle me gratifie régulièrement face aux nouvelles de TF1, risque bien de voter pour Marine Le Pen. 

Dimanche, au détour des commentaires d'un blog, j'apprends que le PS a créé un site spécialement dédié à la recherche de mandataires pour les gens qui, comme moi, seront absents le jour des élections. Je file m'y inscrire. Il est trop tard pour le premier tour, pour lequel je n'aurais de toute façon pas souhaité voter socialiste, mais pour le second, peut-être... Hélas, je ne suis contactée que la veille de mon départ de Monpatelin, par quelqu'un qui me dit qu'il part en déplacement le lendemain mais qu'il me recontactera le week-end suivant. D'ici là, je ne serai plus en France pour effectuer les formalités nécessaires. Ma dernière chance de voter s'envole.

Comme si ça ne suffisait pas, j'apprends dans la foulée que Soeur Cadette et David ne pourront pas voter non plus, car ayant oublié de faire le changement, ils sont toujours écrits sur les listes électorales de l'ambassade de France à Dallas. Sur ce coup-là, la famille n'a vraiment pas assuré. J'ai le sentiment que ce sont les élections présidentielles les plus cruciales depuis que je suis en âge de voter, celles où le pays ne peut vraiment pas se permettre de se louper, et je suis désespoir de ne pas pouvoir y participer. Dimanche, puis le 6 mai, je devrai me contenter de croiser les doigts et de retenir mon souffle en attendant les résultats. 

*Ici, la retranscription de son magnifique discours au Cirque d'Hiver. Je suis, vraiment, en totale adhésion avec les propos de cette femme, et en totale admiration devant elle. 

11 commentaires:

Isa a dit…

Je comprends ta déception et ton sentiment d'impuissance, mais je ne partage pas ton point de vue sur un point : pour moi, ce ne sont pas les élections les plus cruciales des vingt, trente ou même quarante dernières années. Je n'en attends rien. Je sais déjà que, quelque soit le candidat élu, la situation économique continuera à se dégrader. Je pressens qu'on va tous morfler et je le redoute.
Hollande est probablement le moins pire concernant nos libertés individuelles, grandement menacées et déjà mises à mal par la droite. Mais j'ai bien peur qu'économiquement, il ne soit pas du tout à la hauteur. Il n'a, à mon avis, ni la carrure ni la puissance nécessaires, pour mettre les banques au pas. Je le soupçonne de ne pas en avoir l'envie, non plus, malgré ses beaux discours, mais ça, c'est un autre débat. A moins d'un miracle, cet homme va mettre le pays à genoux.
Comme l'autre candidat qui pourrait prétendre l'emporter.
Et pendant ce temps-là, les "petits" candidats qui disent des choses très vraies n'ont aucune chance de gagner et de proposer des solutions plus viables destinées enfin à nous servir, nous, les Français, et pas seulement une élite.

Pardon pour cette longue réponse mais, à dire vrai, je ne suis pas seulement désabusée. Je désespère.

ARMALITE a dit…

Je pense aussi que Hollande ne traitera pas les sujets qui m'importent: la sortie du nucléaire (capitale à moyen terme pour éviter une catastrophe de type Fukushima) et la mise au pas des banques qui asphyxient notre économie nationale. Je crois qu'avec lui, la dégradation économique et sociale sera juste un peu plus lente qu'avec Sarko.

Camille a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
ARMALITE a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Maud a dit…

je comprends pas, tu ne peux pas voter via le consulat français en belgique, mes copines françaises vont toutes voter ce we à Bruxelles pour ce premier tour... merci pour les chouettes articles !

ARMALITE a dit…

Parce que tes copines sont résidentes en Belgique. Moi, passant moins de 2 semaines par mois à Bruxelles et ayant mon boulot, mon appart', etc... en France, je suis toujours domiciliée là-bas. Et donc il ne m'est pas possible de voter depuis le consulat.

Anonyme a dit…

Sarkosy n'a aucun intérêt à affronter le système financier, puisqu'il s'agit en quelque sorte de sa "famille". La légende au sujet de Hollande qui n'aurait pas la "carrure" est un mythe urbain lancé par l'UMP. Attendons que cet homme fasse ses preuves ou non. Il n'est pas très juste de le juger comme s'il était lui aussi un président sortant...
Si Merkel perd en Allemagne, le SPD ne fera pas grand-chose, mais Die Linke peut jouer le même rôle "stimulant" que le FdG en France. A ce moment-là, face aux attaques des Marchés, il y aura une chance que les gouvernements ne se laissent pas avaler tout crus. Et sinon, le monde occidental en prendra pour cinquante ans d'austérité-récession-régression. Il s'agit donc bien de l'élection la plus importante depuis longtemps, même si c'est un peu du billard à trois bandes.
JC

L@ure a dit…

Je comprends tout à fait ton désarroi... J'ai toujours voter pour l'élection présidentielle, depuis que je suis en âge de voter (c'est moins vrai pour d'autres élections où parfois on ne sait pas bien à quoi servent tous ces élus...?)
Je rejoins cependant Isa sur sa vision sur cette élection, et sur la notion "du moins pire"... Je voterai Hollande dès le 1er tour, car j'ai trop le souvenir de 2002 en tête... Mais sans pour autant réussir à me convaincre que tout va s'arranger... :-(

Anonyme a dit…

A lire absolument. Une lettre ouverte de cinq économistes adressée F. Hollande. Disponible sur le site de Marianne.
JC

Anonyme a dit…

@l@ure : Selon les sondages actuels, Hollande ne craint rien pour le second tour (il y à même certaines études qui pronostiques un 2002 inversé). Si l'on ne veut pas que celui-ci cède devant le marché il lui faut une pression sur sa gauche. Il y a notamment des projets de suppression du CDI et il n'est pas sûr que Hollande y résiste. Perso je ne vois que le FdG comme vote utile. Eva serait également mon vote de coeur mais elle est trop loin.

Sparkes

Cécile de Brest a dit…

J'ai reculé mon départ en vacances pour aller voter dimanche. Mais je partage totalement le sentiment d'Isa, pour moi les deux candidats "principaux" (disons plutôt des deux partis qui auront sans doute le plus de voix)c'est bonnet blanc et blanc bonnet. Ils sont pareils et je pense sincèrement que ce qui les intéresse, c'est la place et que le reste, ils s'en fichent royalement.
Je suis une désabusée de la politique !