samedi 15 août 2009

La Mucca


Petite, j'avais une passion pour les fournitures scolaires. Je pouvais passer des heures à respirer le parfum des cahiers et des stylos neufs ou à me shooter au parfum délicieusement alcoolisé des polycopiés violets qu'on me distribuait à l'école. Aujourd'hui, j'adore et traque sans relâche les papeteries fantaisie, celles où on vend des tas de carnets, d'agendas, d'albums photos, de cartes postales illustrées et de gadgets plus ou moins en rapport avec l'écriture. Pour l'instant, je n'en ai pas trouvé à Bruxelles.


A Toulouse, je connais depuis longtemps l'incontournable Trait, situé rue des Changes. J'y ai d'ailleurs laissé une somme non négligeable au fil des ans. Mais mercredi, j'ai découvert un nouvel endroit où dépenser mes sous et achever mes étagères déjà bourrées à craquer: La Mucca. En plus de vendre ses propres produits, parmi lesquels une gamme très étendue de carnets basiques à la couverture unie et aux pages blanches ou lignées, et une autre de petits cahiers et carnets aux titres rigolos et aux illustrations à croquer, cette grande papeterie distribue des marques connues comme Moleskine ou La Marelle. Située à cinq minutes à pied de la place du Capitole, elle vaut vraiment le détour.

La Mucca
23, rue des Lois

31000 TOULOUSE

3 commentaires:

Miss Sunalee a dit…

Aaah, les stencils mauves, toute une époque !

Ingrid a dit…

Polycopiés égal donc stencils... Me demandais bien ce que c'était tiens :D

Princesse Audrey a dit…

J'en viens. J'aurais voulu tout y acheter : l'encre sympathique, les lampes Vespa, les bons points, les globes, les cartes... J'en suis repartie avec un gros livre noir façon grimoire anglais...